From time to time I entertain fashion graduates from France as interns in my studio. They come for a period of 3 months and have even been known to return for more! I welcome this opportunity as it is always good to get a younger perspective on things. I also enjoy the chance to completely turn all their learning on its head.
While they are with me I explore their potential as regards pattern cutting and sewing skills but the first thing I do is to ask them to perform a research project on the current state of the upcycled fashion movement. What I find most interesting is the way I know this trend has evolved greatly over recent years while my students are usually coming to it as “re-purpose” virgins.
After spending so much time studying the fashion world from a very mainstream (fast-fashion) “big name” label point of view it can be equal parts amusing and frustrating for me to attempt to override their ingrained understanding of the fashion world and bring enlightenment into their lives!.
The levels and statistics concerning the waste element and bad working practices is rarely covered in the curriculum we find, or if it is then it tends to be as a sort of add-on in conversation and never in any meaningful depth. Safe to say they leave here after three months with a totally new frame of reference to work with that I sincerely hope they carry forward into their careers.
In addition to helping out in the studio with a variety of tasks from a design and sewing point of view it’s great fun for me to have a little buddy to tag along to visit clients off site, to help with photo shoots, to visit museums and of course, go shopping. I encourage them to choose projects large and small to work on while they are here from pattern design and adaptation to fashion to art. The images here are of pieces done entirely or partly by the interns.

making a ruffle            wristband        amelie hair pin

Since my professional practice involves so many aspects of sewing, using so many techniques I would like to think my interns get a really broad view of what is possible being a professional “seamstress”. I use that word but it doesn’t actually cover what I do. Am I a “Jack of all Trades”? No, I wouldn’t say that. I would call myself an artist in cloth and stitch. Does that art sit on a wall in a gallery? No, not necessarily. In the same way a dancer or a musician calls themselves an artist, I use my skills to express my creativity for the world to enjoy. I’m lucky that I started very young, honed my craft through a series of blunders, mistakes and the odd enlightened moment of success as most really good artists do, learned my limitations and crashed through them, continuing to explore and learn to this day. Everything I do is about the next thing I’m going to do. I might finish a garment or a wall piece but that’s not the end, I will have gained a flash of inspiration doing it to spur me on to the next.
I think it is this endless enthusiasm and joy that has allowed me to remain “in the game” for over 30 years that I hope to pass on to those younger ones just coming into it. It is possible to earn a living as an “artist”. It is also possible to do it without compromise, with joy and to live your life “working” at something that defines “who you are” as opposed to what you “do”.

childs embellished denim jacket    childs embellished denim jacket detail    pink upcycled ladies jacket

Below you will find Julie’s blog of her time with us. We make no apology for the fact it is in French, I thought it was unfair to get her to do it in English! (Although I know she would have if I asked)
Interview Erasmus+
Hello, je m’appelle Julie. J’ai 21 ans, je suis Française et j’habite à Lyon.
Je vais vous parler de ma mobilité en Angleterre et bien sûr de mes expériences. Je suis parti aussi à Malte pour une autre expérience il y a quelques mois avant de venir ici en Angleterre.
J’ai choisi de venir en Angleterre pendant 3 mois car c’était proche de la France et aussi j’étais sur que les gens parle le vrai british langage. Habiter quelques mois en Angleterre m’a permis de mieux aborder les gens, de voir la vrai vie anglaise, de m’y émerger rapidement et d’etre plus mature.
Avant de venir j’étais très contente d’apprendre l’anglais. Je devais approfondir mon anglais pour ma carrière professionnel ce qui est très important pour moi et d’etre plus mature et à l’aise pour parler sans avoir peur du ridicule.
On rencontre plein de gens autour du monde et ce qui est plutôt cool et l’important après, on garde contact grâce aux réseaux sociaux
(Heureusement).
Pour mon stage ici en Angleterre ça c’est super bien passer grâce a une très formidable tutrice/Mentor Sass Tetzlaff qui est baser sur Ninfield (East Sussex). J’ai tellement progressé grâce à elle. Elle m’a appris plein de chose dans le domaine de la couture, Car oui je suis couturière, retoucheuse et fashion designer.
Grace à Sass j’ai pu progresser en anglais et aussi en couture. J’ai appris à customiser des vêtements (Upcycle) c’est à dire prendre un vêtement, mettre des accessoires ou même lui changer de forme pour que le résultat à la fin, on ait un vêtement complètement diffèrent.
J’ai aussi fait des retouches sur des robes de mariées (Wedding dress), veste de costume et plein d’autre chose.
De temps en temps, moi et Sass nous allions à Fairlight (Proche de Hastings East Sussex) pour rejoindre une amie a elle qui s’appelle Maggie.
Elle tricote avec des énormes machines (Ce qui est plutôt pas mal) pour avoir des idées pour customiser les vêtements en cours de projet par la suite.
J’ai bien aimé car son amie m’a montrer des grosses machines pour tricoter que je ne connaissais absolument pas.
C’était très intéressant à voir car bien sûr c’est dans mon domaine car j’avais l’impression de plus apprendre ici qu’à l’école.
Mélanger les textures tricot et autres matières sont très intéressant à voir et à travailler.
Pendant certain weekend, on allait en déplacement pour rencontrer de nouvelles clientes dans des villes à coter pour bien sûr, faire des retouches comme par exemple sur une robe de mariée.
De temps en temps, on fessait des sorties culturelles. C’est à dire qu’on allait à Londres pour voir des expositions comme par exemple le V&A (Victoria and Albert muséum) pour visiter l’exposition Balenciaga. Magnifique exposition. C’était très intéressant de passer la journée dans le musée.
Sass m’a fait découvrir plein de choses en couture et la culture du pays avec des évènements qui ce passe dans la région. Comme par exemple en octobre il y a chaque année le Bonfire avant Halloween. C’est un défilé ou les gens défiles et brules l’effigie d’une personne mauvaise ou a mauvaise réputation. Et par la suite il y a un feu d’artifice pour terminer.
J’étais très fier de pouvoir y assister et de m’ouvrir l’esprit.
Grace à cette mobilité a l’étranger, j’ai pu rencontrer de nouvelles personnes, profité du pays, voir de nouveau paysages tout en progressant en Anglais.
Je ne regrette absolument pas d’etre venu durant ces 3 mois au contraire je positive dans la vie.
Avec cet expérience, ça m’a donné envie de repartir à l’étranger ou bien même être expatrier dans un autre pays. Je la remercie infiniment de m’avoir accompagné durant ces 3 mois intensif et de m’avoir donné plein de conseils pour ma vie future.